Les machines de picking logistique : le classeur rotatif VS l’armoire de stockage

Le picking logistique: qu’est-ce que c’est ?

Appelé en français « préparation des commandes », le picking logistique, indispensable dans une entreprise de stockage, est un système de stockage exigeant une précision absolue.

En effet, l’entreprise de stockage doit effectuer une gestion rigoureuse des articles qui lui sont confiés et de la procédure qui mène de la commande à la livraison. Le picking logistique a pour principe de base de regrouper tous les articles dans un hangar ou une réserve quelconque avant de les expédier vers le client. Cette manœuvre n’est pas anodine, car la moindre erreur de gestion se répercutera sur le client, et affectera considérablement la crédibilité de l’entreprise.

La première étape du picking logistique consiste en la réception des commandes, qui sont ensuite préparées, classées puis traitées. Il existe trois méthodes différentes pour préparer les commandes: elles peuvent être traitées commande par commande, par vague ou bien à poste fixe. Cette étape est primordiale dans la qualité de la gestion des commandes; elle exige une grande précision et une organisation rigoureuse entre les opérateurs. L’autre étape du picking logistique consiste à stocker et regrouper les articles et à mettre le stock à jour, avant la validation finale et l’envoi au client.

Aussi est-il indispensable, pour réaliser un picking de qualité, de disposer d’un système de stockage fiable et performant, accompagné d’un matériel informatique puissant qui permettra de gérer, de piloter et de contrôler les stocks. Certaines marques proposent même des outils performants qui s’adapteront et s’intégreront très bien au réseau déjà installé dans l’entreprise: nul besoin de tout modifier!

Classeur rotatif ou armoire verticale ?

Lors-qu’est apparu le classeur rotatif l’avantage évident qu’il présentait pour les entreprises était le gain de place: elles pouvaient remplacer, par un outil très peu gourmand en place, une vingtaine d’armoires classiques de stockage. Cependant, le principal inconvénient du classeur rotatif était sa structure tournante, qui appelait un certain équilibrage: il n’était donc pas possible d’y poser des charges trop lourdes.

Depuis, le classeur rotatif a été supplanté par l’armoire verticale, beaucoup plus perfectionnée et entièrement automatisée. D’abord, tout comme le classeur rotatif, la structure verticale de l’armoire permet de prendre un minimum de place, mais elle donne aussi la possibilité d’optimiser l’espace grâce à ses solutions de sorties externes ou internes. Les produits stockés dans l’armoire peuvent être prélevés rapidement à l’aide d’un ordinateur à écran tactile relié au stockeur.

Composée de deux façades pour stocker les plateaux, l’armoire verticale est ainsi gérée par un ordinateur qui permet aux opérateurs de remplir le magasin de stockage. Extrêmement sophistiquée, elle répond aux caractéristiques suivantes: très importante capacité de stockage, flexibilité d’usage et grande rapidité de fonctionnement. Composé d’une structure modulaire, le stockeur répond aux attentes de chaque entreprise, grâce à une diversité infinie de modelés. Les sorties de l’armoire, externes ou internes, offrent une bonne ergonomie et permettent d’accélérer le travail de prélèvement et de remplissage du stockeur. L’armoire de stockage peut être connectée en réseau au moyen d’un serveur unique, ou bien intégrée avec l’ERP de l’entreprise.

Le magasin vertical facilite grandement le travail des opérateurs et optimise la gestion de l’entreprise. Par exemple, l’armoire garde l’historique du mouvement des opérateurs, assurant un excellent suivi des produits qui y transitent. En outre, les articles bénéficient d’une bonne sécurisation: toutes les activités sont enregistrées, et les niveaux ne sont accessibles qu’au moyen d’un mot de passe.

Comment trouver la machine à outils qui correspond à vos besoins pour pas cher ?
Contacter une entreprise experte en technologie laser